Quand l’expression « Donner au suivant » prend tout son sens !

Dons d’ordinateurs par Christie Innomed

Rivière-des-Mille-Îles, le 10 février 2021 – À l’issue d’une rencontre avec le président et chef de la direction de l’entreprise de Saint-Eustache, Christie Innomed, M. Martin Roy, le député de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desilets a vu l’opportunité de répondre aux besoins d’organismes communautaires de la circonscription en leur faisant bénéficier du don de plusieurs ordinateurs que souhaitait faire la compagnie spécialisée en imagerie médicale.

« Lorsque nous avons rencontré l’entreprise, cette dernière nous a informé qu’elle faisait le ménage dans son parc informatique et qu’elle souhaitait faire don de ses portables. Nous avons donc saisi l’occasion pour faire le pont avec les organismes communautaires de la circonscription en sondant leurs besoins. C’est finalement 16 ordinateurs remis en état et prêts à l’usage que la compagnie a redonné à notre communauté », a déclaré le député Luc Desilets.

Neuf organismes ont ainsi pu bénéficier des ordinateurs offerts par Christie Innomed. Cette généreuse donation de l’entreprise permet de combler un besoin grandissant et criant pour nos organismes communautaires. Les portables serviront autant pour assurer le fonctionnement que d’offrir un service virtuel ou de permettre aux usagers d’avoir accès à de l’équipement de qualité.

« C’est une belle initiative de l’entreprise qui apporte une aide très concrète sur le terrain. Ce geste a également eu un effet d’entrainement puisque plusieurs employés de Christie Innomed ont manifesté leur désir de faire du bénévolat. Par ce geste, l’expression                  « donner au suivant » prend tout son sens et démontre bien l’engagement de l’entreprise dans notre communauté », a conclu M. Desilets.

Les organismes bénéficiaires sont :

  • Association Panda Thérèse-De Blainville et des Laurentides ;
  • Atelier Ensemble on se tient ;
  • Carrefour jeunesse-emploi de la MRC Deux-Montagnes ;
  • Carrefour Jeunesse-Emploi Thérèse-De Blainville ;
  • Comité loisirs résidence Cascades ;
  • Coopérative de solidarité Aide Chez Soi des Basses-Laurentides ;
  • Maison Parenfant des Basses-Laurentides ;
  • Mouvement personne d’abord ;
  • Resto-Pop Thérèse-De Blainville.

Le Bloc Québécois à l’écoute du Québec

Basses-Laurentides, le 11 février 2021 – Yves‑François Blanchet, chef du Bloc Québécois, Simon Marcil, député de Mirabel, Louise Chabot, députée de Thérèse-De Blainville, ainsi que Luc Desilets, député de Rivière-des-Mille-Îles, ont annoncé qu’ils avaient entamé et qu’ils poursuivraient une tournée de consultations au Québec en vue du très attendu premier budget du gouvernement Trudeau en bientôt deux ans.

« Le prochain budget du gouvernement Trudeau, le premier de la nouvelle ministre des Finances, devra avoir une couleur de relance en plus de répondre aux enjeux spécifiques des transferts en santé et de l’aide aux aînés. Le Bloc Québécois a publié l’automne dernier un plan de relance à la fois économique et écologique après avoir recueilli des propositions à travers tout le Québec. Les insuccès du gouvernement Trudeau dans l’approvisionnement en vaccins entrainent la nécessité de soutenir plus intensément et durablement notre personnel soignant, les aînés, nos entreprises et nos industries », a déclaré M. Blanchet.

« Nous poursuivons donc notre travail, inspirés par les idées les plus porteuses, afin que le budget fédéral du printemps ne soit pas un rendez-vous manqué pour le Québec. Nous le devons à nos gens, qui ont déjà beaucoup souffert de cette pandémie », a ajouté Simon Marcil.

Lors de ses consultations, le Bloc Québécois s’intéresse principalement à cinq thèmes, sans pourtant exclure d’autres dossiers cruciaux :

  • Renforcer le réseau de la santé, qui devra tenir le coup plus longtemps tant dans les centres de soins que dans la campagne de vaccination, par le biais de transferts en santé immédiats, permanents et sans condition ;
  • Soutenir durablement les aînés, les plus touchés par la pandémie en termes de santé physique et mentale, de pouvoir d’achat et d’isolement, et les moins bien servis par le fédéral ;
  • Soutenir nos industries en vue d’un prolongement de la pandémie, notamment les plus durement frappées pour qui l’aide est insuffisante, voire inexistante (aérospatiale, transport aérien, tourisme, hébergement, culture, pêcheries, industries saisonnières, etc.) ;
  • Prévoir une relance économique sécuritaire dans un contexte de pandémie prolongée au Québec, mais moins chez nos partenaires commerciaux, et dans une perspective de transition écologique et économique ;
  • S’assurer que les investissements fédéraux offrent un soutien adéquat aux Québécois et ont un impact réel sur le maintien en emploi, la qualité des services offerts et la survie des PME.

« Depuis le début de la pandémie, nous sommes en constant contact avec les différents acteurs et paliers gouvernementaux au Québec. Nous avons intensifié ces rencontres en vue du budget et nous constatons que les attentes sont élevées », a fait valoir Louise Chabot.

« Après deux ans sans cadre financier, nous pourrons voir les intentions réelles du gouvernement Trudeau quant aux priorités des Québécois, à commencer par les plus urgentes : aider notre réseau de la santé et sortir de la crise », a conclu Luc Desilets.

Des valentins pour les vétéranes et les vétérans

Pour la Saint-Valentin

Rivière-des-Mille-Îles, 5 février 2021 — Le député de Rivière-des-Mille-Îles et porte-parole du Bloc Québécois concernant les anciens combattants, Luc Desilets, est fier d’avoir coordonné la campagne « Des valentins pour les vétéranes et les vétérans » du Québec en collaboration avec d’autres collègues députés du Bloc Québécois.

Le projet consistait à faire fabriquer par des jeunes et des volontaires de chaque circonscription participante des valentins qui seraient ensuite remis aux vétéranes et vétérans des différentes associations locales.

« Cette campagne qui existe depuis 1989, initiée par la chroniqueuse Ann Landers, a revêtu une saveur toute québécoise cette année en prenant la coordination de l’envoi de valentins à nos vétéranes et vétérans du Québec. Il s’agissait d’une formidable occasion d’apporter un peu de joie et de support à ces derniers, et ce, à travers le Québec, avec l’aide des députés qui ont participé. Je les remercie d’ailleurs d’avoir participé dans le projet avec nous ! », a souligné Luc Desilets.

Il est connu que de nombreuses vétéranes et de nombreux vétérans vivent de l’isolement d’une manière encore plus accrue en raison de la COVID-19. Ce projet a pour objectif principal d’apaiser cette solitude et de leur démontrer toute notre reconnaissance de ce qu’ils ont fait et sacrifié pour nous.

Dans Rivière-des-Mille-Îles, nous avons eu le plaisir de collaborer avec le Carrefour jeunesse-emploi (CJE) de la MRC Deux-Montagnes et la Maison des jeunes (MDJ) Sodarrid de Boisbriand pour la fabrication de nos valentins. Une cinquantaine de cartes ont été créées par des jeunes fréquentant ces organismes. Nous en avons également reçu de façon volontaire de la part des citoyens de la région.

« Nous sommes heureux d’avoir pu amorcer ce qui, nous l’espérons, deviendra une belle habitude pour la Saint-Valentin. Les messages de joie, de reconnaissance et d’amour sont d’autant plus appréciés en cette période de pandémie », a conclu le député de Rivière-des-Mille-Îles.

Satisfaction et grandes attentes du député Desilets à la suite du dépôt du rapport du comité permanent des anciens combattants

Rivière-des-Mille-Îles, 16 décembre 2020 — Le député de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desilets et porte-parole du Bloc Québécois pour les anciens combattants, est fier de son travail accompli pour les vétéranes et les vétérans au sein du comité permanent des anciens combattants qui vient de déposer son rapport sur l’étude concernant les arriérés.

« Nous sommes heureux que plusieurs de nos recommandations figurent au rapport, dont la 8e qui me tient particulièrement à cœur. Cette dernière propose l’engagement de personnel supplémentaire bilingue et francophone notamment au Québec afin de traiter plus rapidement les dossiers des vétérans francophones. Nous souhaitions que le ministère des anciens combattants suive cette recommandation et je m’attends à ce que le gouvernement fasse son effort de guerre pour nos anciens combattants », soutient le député Luc Desilets.

Rappelons que les délais de traitement des dossiers sont inacceptables, particulièrement pour les dossiers francophones qui prennent presque le double du temps d’attente. Actuellement, les dossiers anglophones prennent 24 semaines pour être traités contrairement aux 45 semaines pour les dossiers francophones. Il existe également une inégalité dans le traitement des dossiers des vétéranes qui prennent jusqu’à 4 semaines de plus que ceux des hommes.

Le rapport contient 16 recommandations et le député prend ce comité très au sérieux tout en espérant des changements rapides. Il est possible de consulter le rapport sur le site Web de M. Desilets au [lucdesilets.quebec].

« Ce sont de bonnes nouvelles, mais il reste tant à faire concernant les arriérés et je vais continuer à intervenir, sans relâche, afin de maintenir la pression sur le ministre, le ministère et le gouvernement », conclut M. Desilets.

La prochaine étude concernera les mesures de soutien et les services offerts aux aidants et aux familles des anciens combattants afin de faire ressortir des recommandations et des améliorations qui pourraient y être apportées.

Le député invite donc ceux qui souhaitent le sensibiliser à une problématique ou un sujet en lien avec les anciens combattants à le contacter par courriel au luc.desilets@parl.gc.ca.

Les lauréat-e-s des Prix Reconnaissance du député Luc Desilets

Rivière-des-Mille-Îles, 8 décembre 2020 — Le député de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desilets, est fier d’annoncer les gagnant-e-s de la première édition des Prix Reconnaissance qui vise à rendre hommage aux citoyen-ne-s de la circonscription ayant contribué de façon exceptionnelle à notre collectivité.

C’est lors d’un gala, qui a eu lieu le 19 novembre dernier, sur les ondes de la Télévision des Basses-Laurentides (TVBL) et en direct sur la page Facebook du député, que les lauréats ont été dévoilés.

« Je tiens, encore une fois, à féliciter tous les gagnants. C’est une grande fierté de voir l’ampleur de l’implication des citoyennes et citoyens de la circonscription. Ces prix Reconnaissance permettent de mettre en lumière des gens dévoués et de leur offrir une belle reconnaissance bien méritée », souligne le député Luc Desilets.

Voici la liste des lauréats dans chacune des catégories :

  • Éducation : M. François Paquet pour son implication depuis une vingtaine d’années dans le milieu scolaire notamment dans plusieurs comités de parents locaux, régionaux et provinciaux ;
  • Sports : M. Stéphane Pilon, M. Stéphane Proulx et M. Mario Lanthier pour leurs nombreuses années d’implication au sein de l’école de hockey de Saint-Eustache, cumulant ensemble plus de 90 années d’engagement ;
  • Arts et Culture : Mme Caroline Foley, pour son implication avec le Regroupement des Artistes de Rosemère ;
  • Environnement : Mme Danielle Lajeunesse, membre fondatrice du LOPIN. Se rassembler pour cultiver, un jardin communautaire de Saint-Eustache ;
  • Affaires : Eric Simard ; entrepreneur, scientifique, auteur et formateur dans le milieu de la biotechnologie et du vieillissement en santé ;
  • Communautaire-Humanitaire et Engagement social : Mme Aminata Bâ, pour son implication au sein de ABL Immigration ;
  • Coup de cœur du député : Zaélie Charbonneau, une jeune ballerine de grand talent.

« Bravo encore à tous les lauréat-e-s. Nous sommes très heureux de l’engouement qu’a connu cette première édition. Compte tenu du grand nombre d’inscriptions, nous allons reconduire les prix l’an prochain ! », conclut M. Desilets.

Pour revoir l’émission du Gala, consultez la page Facebook du député au www.facebook/LucDesiletsBQ.

Connaissez-vous votre député Luc Desilets ?

Facebook Live avec le député

Rivière-des-Mille-Îles, 3 décembre 2020 — Le député de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desilets, invite les citoyennes et les citoyens de la circonscription à venir le rencontrer lors d’une rencontre virtuelle en direct sur sa page Facebook le mardi 15 décembre prochain à 19 h, où il répondra à vos questions concernant son travail d’élu.

En effet, le travail des élus fédéraux est méconnu ; quel est leur rôle en circonscription, que font-ils à Ottawa, quelle est la différence entre les compétences provinciales et celles du Fédéral ou comment concilient-ils le travail et la famille, sont autant d’interrogations qui pourraient être répondues par M. Desilets.

« Il s’agit d’une façon aussi agréable que conviviale de pouvoir échanger avec vous, de répondre à vos interrogations sur mon rôle ou à propos de qui je suis, en plus de créer des liens, même à distance », souligne le député Luc Desilets.

Il s’agit d’une toute première rencontre virtuelle qui s’inscrit dans le cadre d’une tournée des quatre municipalités de la circonscription qu’avait prévue le député. Avec la situation actuelle découlant de la pandémie, cette tournée a nécessairement dû être modifiée.

Toutes les personnes intéressées sont invitées à envoyer leurs questions au bureau de circonscription en remplissant un formulaire que l’on retrouve sur le site Web du député, au www.lucdesilets.quebec. La date limite pour la réception des questions est le jeudi 10 décembre prochain.

« J’ai hâte de lire vos questions et de me retrouver devant mon écran afin d’y répondre en direct. Visitez ma page Facebook au www.facebook.com/LucDesiletsBQ pour vous inscrire à l’événement et trouver le formulaire pour envoyer vos questions. À très bientôt ! », conclut M. Desilets.

Un an au service de Rivière-des-Mille-Îles

Rivière-des-Mille-Îles, 22 octobre 2020 — Il y a maintenant un an que Luc Desilets a le privilège d’être au service des citoyennes et des citoyens de la circonscription de Rivière-des-Mille-Îles. Une première année qui a comporté son lot de défis et de soutien continu à la population, aux organismes et aux entreprises dans une année plus qu’exceptionnelle.

« Nous avons fait des efforts énormes et constants pour répondre aux besoins des gens et des entreprises de notre circonscription dans cette année particulière, ponctuée d’ajustements, de résilience et de solidarité. Et aujourd’hui, nous continuons d’être présents pour eux », affirme le député Luc Desilets.

Depuis les tout débuts de la pandémie et pendant cette deuxième vague, le bureau de circonscription de Rivière-des-Mille-Îles s’est montré proactif pour améliorer les services offerts aux citoyens. De plus, de l’achat de publicité a été fait pour soutenir les entreprises, les organismes et les médias locaux. Le député a été présent à de nombreuses rencontres virtuelles économiques, communautaires et citoyennes pour apporter soutien et écoute aux différents besoins énoncés lors ces moments d’échange.

Avec le programme Emploi d’été Canada, un montant de 771 728 $ a été distribué aux employeurs participants pour créer 192 emplois s’adressant aux jeunes de 15 à 30 ans de la région. Ce sont également près de 1 000 demandes qui ont été reçues et traitées dans les derniers mois.

Des projets ont également été mis en place pour porter plus loin ce soutien, notamment aux artistes, en créant un appel aux artistes pour l’acquisition d’une œuvre pour les cartes de vœux du député. Les prix « Reconnaissance de député Luc Desilets » ont également été lancés pour souligner et valoriser l’implication des citoyens et des entreprises de la circonscription.

De plus, le bureau a obtenu sa certification carboneutre et le député s’est impliqué, à titre de membre associé, au sein du comité permanent de la santé, lui permettant de poser des questions à des spécialistes de la santé sur l’actuelle pandémie.

Avec sa fonction de vice-président du comité permanent des anciens combattants, M. Desilets a également dénoncé les nombreux retards dans le traitement des dossiers des vétérans et demandé à la Chambre des communes un plan « d’effort de guerre » administratif pour nos anciens combattants. Il a également mis en lumière la situation inacceptable des retards dans le traitement des dossiers de vétérans francophones qui est lui apparait comme une injustice basée sur une discrimination par la langue.

La présence du député s’est également fait remarquer sur plusieurs tables de concertation de la circonscription devenant parfois le premier intervenant d’un bureau de député à pouvoir y siéger comme observateur. Une tournée des entreprises, des villes et des organismes a également été effectuée dans les derniers mois, en plus d’une rencontre fort appréciée avec les organismes œuvrant auprès des aînés. Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet est également venu rencontrer les partenaires économiques et les acteurs politiques de la région.

« Tout comme notre chef, j’ai sillonné notre circonscription, entre deux confinements, avec pour résultat un plan de relance post-COVID-19 exceptionnel », indique M. Desilets.

Rappelons également les dossiers et les combats menés à bien par le Bloc Québécois pour le programme de la subvention salariale et le Compte d’urgence pour les entreprises en plus du soutien financier pour nos aînées et aînés ainsi que l’adoption d’une motion visant à bonifier les prestations spéciales de maladie de l’assurance-emploi.

« L’appréciation de la population a été surprenante et elle est une source de motivation au quotidien pour l’ensemble de mon équipe. Avec cette deuxième vague, nous continuons d’être là et de défendre les intérêts des résidents de Rivière-des-Mille-Îles, tout en préparant une relance juste, équitable et verte », conclut le député Luc Desilets.

Prix Reconnaissance du député Luc Desilets

Rivière-des-Mille-Îles, 1er octobre 2020 – C’est avec joie que le député de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desilets, annonce la tenue de la première édition des prix Reconnaissance du député Luc Desilets afin de rendre hommage aux citoyennes et aux citoyens de la circonscription ayant contribué de façon exceptionnelle à notre collectivité.

Les récipiendaires seront présentés lors d’une soirée reconnaissance, le 19 novembre prochain, afin de célébrer l’engagement des citoyennes et des citoyens lauréats dans les catégories suivantes :

  • Affaires ;
  • Culture ;
  • Éducation ;
  • Environnement ;
  • Sport ;
  • Humanitaire-Communautaire-Engagement social.

Un prix Coup de coeur du député sera également remis lors de cette soirée, permettant ainsi à sept personnes d’être honorées pour avoir contribué au rayonnement de notre communauté.

« C’est une magnifique occasion de reconnaître l’apport exceptionnel de ces personnes et le rayonnement qu’elles ont eu dans Rivière-des-Mille-Îles », souligne le député Luc Desilets.

Si vous connaissez une personne dont vous êtes particulièrement fière de ses réalisations, le député vous invite à présenter sa candidature d’ici le 30 octobre prochain à 17 h. Vous pouvez également présenter votre propre candidature, si vous le souhaitez.

Un formulaire en ligne pour soumettre une candidature, ainsi que tous les détails des prix Reconnaissance se retrouvent sur le site Web du député à l’adresse suivante : http://lucdesilets.quebec/prix-reconnaissance-luc-desilets/.

Des rencontres fructueuses avec les partenaires œuvrant auprès des aînés

Tournée aînée avec Andréanne Larouche

Rivière-des-Mille-Îles, 28 septembre 2020 – Le député de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desilets, a reçu sa collègue-députée Andréanne Larouche, porte-parole du Bloc Québécois concernant les aînés et la condition féminine, pour rencontrer les partenaires du milieu, afin de connaître les besoins de la circonscription concernant les aînés et les organisations qui les accompagnent.

C’est dans le cadre de la tournée du Québec de la députée que Luc Desilets l’a accueillie lors de deux rencontres dans la circonscription, une à Saint-Eustache, au Vignoble Rivière du Chêne, et une autre au Club de Curling de Rosemère. Ces dernières rassemblaient plus d’une vingtaine de représentants de différents milieux qui œuvrent auprès des aînés.

L’intérêt pour cette question a suscité un grand engouement puisque la réponse à l’invitation a été plus que positive. Les divers partenaires du milieu se sont déplacés pour participer aux deux rencontres, ce qui a donné lieu à des échanges autant dynamiques qu’instructifs.

« La situation financière des aînés était déjà précaire avant la pandémie, qui n’a fait que l’amplifier. Pour la suite, nous devrons revenir avec notre demande que nous martelons depuis notre arrivée à Ottawa, soit une aide récurrente et à long terme pour les personnes âgées de 65 ans et plus. Ils ont subi eux aussi la hausse des frais de toute sorte durant la pandémie. Nous devons travailler à améliorer leur pouvoir d’achat », explique Andréanne Larouche, députée de Shefford.

De nombreux enjeux ont été identifiés lors de ces rencontres, des problématiques qui se sont aggravées avec la pandémie, tels que :

  • Le manque de loyers à prix modiques et leurs disponibilités, il y a de très longues listes d’attente ;
  • Le manque de ressources sur le terrain, des gens qui travaillent directement avec les aînés les plus défavorisés ;
  • La trop longue attente du côté du réseau de la santé et la lourdeur organisationnelle :
    1. les organismes supportent trop longtemps les personnes plutôt que d’être le pont entre les services ;
    2. les délais interminables pour l’accès à des soins psychologiques ;
    3. l’augmentation de la détresse et de l’anxiété.
  • Les proches aidants ont davantage besoin de services pour les supporter qu’un chèque pour acheter des services de professionnels ;
  • Difficultés au niveau du transport des aînés, ce qui contribue à leur isolement ;
  • Manque de concertation et de cohésion parmi les acteurs œuvrant auprès des aînés dans les MRC ;
  • Manque de financement, particulièrement d’initiatives qui ont un impact positif et qui devraient être encouragées.

« J’ai été impressionné par la réponse de la vingtaine d’organismes rencontrés. Cela démontre toute l’importance que le réseau accorde aux aînés et leurs besoins. Nous avons pu dégager une trame commune dans nos deux rencontres comme quoi les problématiques soulevées se vivent partout dans la circonscription et que les besoins sont criants », a conclu Luc Desilets.

Appel aux artistes pour la carte de vœux du député

Rivière-des-Mille-Îles, 24 septembre 2020 – C’est avec enthousiasme que le député de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desilets, invite les résidents et les résidentes de la circonscription à participer à son appel aux artistes afin de proposer la prochaine image de sa carte de vœux des fêtes et du Nouvel An, sous le thème « Une scène d’hiver du Québec ».

Cette recherche de talents est réservée aux artistes de 18 ans et plus, résidant sur le territoire de la circonscription soit des villes de Rosemère, Boisbriand, Saint-Eustache et Deux-Montagnes. L’objectif est d’encourager un talent d’ici et de lui donner une belle visibilité.

La création choisie sera acquise par M. Desilets, pour un montant forfaitaire, avec ses droits d’auteurs dans le but de figurer sur les cartes de vœux et du Nouvel An du député en version papier et en version virtuelle. La toile sera exposée au bureau de circonscription, en plus d’être placée dans une galerie virtuelle du député créée pour l’occasion sur son site Web, avec une photo de l’artiste et une courte biographie.

« Il y a tant de talents en art visuel dans la circonscription que je tenais non seulement à offrir une vitrine, mais également à soutenir l’un d’entre eux en faisant l’acquisition de l’œuvre choisie. Ce projet de cartes permettra de mettre en lumière le travail d’une ou d’un des nombreux artistes de Rivière-des-Mille-Îles », a souligné le député Luc Desilets.

Pour participer à cet appel aux artistes, votre œuvre doit suivre les règles suivantes :

  • Être une œuvre originale d’une dimension minimale de 15 X 22 pouces en format paysage ;
  • Être encadrée ou profil ;
  • Les médiums d’aquarelle, d’huile, d’acrylique et de technique mixte sont acceptés ;
  • La photo de l’œuvre devra, quant à elle, avoir un minimum de 300 ppp (ou dpi) et être en format JPEG, PNG ou TIF.

Les artistes sont donc invités à participer en remplissant le formulaire en ligne et en envoyant une photo de leur œuvre dont ils sont le propriétaire sur le site Web du député au lucdesilets.quebec, et ce, avant le 9 octobre 2020 à 17 h. La sélection finale s’effectuera par le député lui-même.